EPI : Nous sommes tous des êtres du futur

Pour ce premier EPI, nous avons travaillé avec les disciplines suivantes : francais, arts plastiques, histoire et technologie. L’objectif étant de produire dans chaque discipline autour de la thématique de la science fiction puis le travail interdisciplinaires se déroulait autour de la réalisation d’une soirée. Celle-ci, organisée entièrement par les élèves, proposait des conférences et une visite guidée de l’exposition des réalisations des élèves. L’événement était ouvert sur l’extérieur : parents, enfants, collègues étaient invités à venir participer.

En arts plastiques, les élèves ont eu trois différents projets proposés :

Le tunnel spatio-temporel

Chaque tunnel est une installation réalisée entièrement conçue et réalisée par les élèves. La contrainte était que le spectateur soit obligé de réaliser un mouvement dans le passage, ce qui a contraint les élèves à penser des obstacles (suspendus, posés etc.).

 

Ce tunnel possède un plafond qui s’affaisse au fur et à mesure du passage. Des planètes sont suspendues et obligent le spectateur à se baisser.

 

 

Le tunnel suivant est composé de plusieurs obstacles qui ont été disposés tout au long du passage : météorites, fils, plastiques et jeux de lumière.

 

 

Le tunnel ci-dessous est composé en trois partie. La première, située au premier étage matérialise une nature idéalisée. Le spectateur est amené à rentrer dans l’ascenseur, des casques de chantier sont à sa disposition. Lorsqu’il arrive au rez-de-chaussée, il entre dans le chaos, une nature détruite.

 

 

Ce tunnel est une installation et performance. Les élèves ont conçu un parcours qui commence dans le laboratoire de science physique ; une installation lumineuse met dans l’ambiance. Les visiteurs peuvent constater des outils cassés, du (faux) sang au sol etc. En entrant dans la salle de classe, les chaises disposés en vrac, au sol, amène le visiteur au tableau sur lequel est projeté une vidéo (réalisé aussi par les élèves) qui raconte une attaque terroriste dans un laboratoire scientifique.

 

Le tunnel de l’évolution du temps. Les objets qui évoluent dans le passage sont des horloges, sablier et autres « marqueurs » temporels dans lequel le visiteur doit slalomer.

Les tours de Babel

Le mythe de Babel raconte l’histoire d’une architecture qui a un moment de l’humanité, à rassembler tous les hommes dans un seul endroit du monde. Les hommes parlaient une langue unique. Mais cette architecture était aussi un projet, celui de rejoindre les cieux et le paradis. Lorsque Dieu en pris conscience, il fit détruire la tour, dispersa les hommes aux quatre coins de la planète et créa les langues, toutes différentes les unes des autres.

Les élèves devaient représenter ce mythe en construisant une tour mais en n’utilisant qu’un seul matériau.

 

Les robots

Le troisième projet consistait à représenter l’être humain du futur, mélange de technologie et du corps humain. Les élèves étaient amenés à mélanger les techniques : collage, dessin, peinture.

 

Publicités